Compagnie des Châteaux de Sable
Compagnie des Châteaux de Sable

Qui sommes-nous ?

Jacques Legrand-Joly

 

Il a commencé sa carrière en chantant, d’abord au sein du groupe «Acousnie», pour lequel il écrit de nombreuses chansons immortalisées dans un album dont le titre ne s’est jamais démenti : «Y’a des jours, faudrait pas s’lever».

Pour mettre un peu de sel dans ses spectacles de chansons, il s’initie au théâtre, en suivant les cours de Bernard Sancy et France Girard, avec lesquels, il participe en 1980 à la création du «Théâtre Populaire de la Brie».

Il joue alors dans de nombreux spectacles, des auteurs aussi divers que Labiche, Molière, Prévert, Shakespeare, Aristophane...
En 1995, il découvre la marionnette avec la compagnie Taïko.

Puis il commence à écrire pour le théâtre des textes ou adaptations tous plus ou moins destinés au jeune public : «A quoi rêvent les sardines ?» (1995), «La véritable histoire d’Annabelle au bois dormant» (1996), «Les chaussettes de l’archiduchesse» (1997), «Micmac au pays des mots» (1998), «Foutue Pendule !» (2001), «La vie rêvée des marionnettes» (2002), «Longu’ Zoreilles, roi des embrouilles» (2006), «Poucette ou la petite fiancée» (2011)...

Parallèlement, il continue à chanter au sein du groupe «Les dents de chameau».
Il est également intervenant théâtre dans les écoles maternelles et primaires de Combs la Ville
En 2004, naît la compagnie des Châteaux de Sable, qu’il dirige avec Hélène Bénard. Depuis, il chante, du soir au matin.

Hélène Bénard

 

Dès l’âge de 14 ans, elle suit les cours de France
Girard et Jacques Legrand au sein du Théâtre
Populaire de la Brie. Là, elle découvre et interprète
Molière, Marivaux, Llorca, Goldoni... souvent dans
des rôles comiques ... véritable terrain de
prédilection. Dès lors, une irrépressible envie d’apprendre toujours plus la mène par le bout du nez. Elle obtient alors une licence d’études théâtrales à la Sorbonne, via un baccalauréat option théâtre. Puis elle ne cesse d’explorer de nouveaux sentiers. Ainsi, elle s’initie à la Commedia dell’arte avec Carlo Boso, se frotte au vers racinien lors d’un stage au Théâtre de la Tempête à Paris ou retourne à ses premières amours (la comédie) en jouant dans « Le médecin malgré lui » (Compagnie Candela). Elle est aussi chanteuse et musicienne (clarinette, flûte traversière) au sein du groupe « Les dents de chameau ».

Depuis plusieurs années, elle joue dans les spectacles de la compagnie des Châteaux de sable, qu’elle dirige avec Jacques Legrand-Joly. Elle y est, tour à tour, comédienne, marionnettiste, musicienne, chanteuse.
Elle encadre également des ateliers-théâtre au sein de la compagnie et dans les écoles de Combs-la-ville.

Et poursuit son chemin... A sa bonne étoile !

Sélina Casati

 

Après un DESS de psychologie clinique, Sélina revient à sa passion première  : le spectacle vivant. Elle se forme au mime, au théâtre et à la danse à l’école Marceau puis en commedia dell’Arte auprès de Carlo Boso, avec qui elle collabore par la suite. Elle s’initie au chant avec La Cie Jolie Môme et avec Laurence Gares. Attirée par le burlesque, elle découvre avec jubilation le moyen de réunir ses compétences à travers le clown. Elle se forme auprès de Ami Hattab et de Lory Leshin (Le Rire Médecin), puis de Caroline Kholer et de Jacques Ronayette (Le Regard du Clown), avec qui elle intervient comme clown à l’hôpital depuis 2009. Elle promène aussi son clown dans les prisons avec l’association Le Relais Parents-Enfants.
Elle participe à de nombreuses créations en mime et en théâtre avec notamment Corinne Ferragu (cie L’île du A), Anna Cottis (cie Les Ouvriers de Joie), Hugues Joudrain (cie Carte Blanche) et Valérie Sabouraud (cie De-ci, De-là).
Parallèllement à sa pratique de comédienne, Sélina, soucieuse de partager sa passion auprès de publics très différents, intervient comme formatrice et metteuse en scène dans des contextes variés  : Rébus Mime auprès d’enfants  ;  école Charles Dullin et AIDAS, auprès de futurs professionnels  ; Les Instants Volés (la cie qu’elle a fondé en 2009) auprès de primo-arrivants, de jeunes adolescents en SEGPA et d’adultes handicapés mentaux dans un foyer APAJH  ; Théâtre Gérard Philipe de Meaux auprès d’amateurs de tous âges  ; Mutlicomédie où elle intervient comme comédienne, formatrice et coach en entreprise.
Depuis une formation au CIFAP en 2006, et auprès de Claude Mouriéras à l’association Tribudom, Sélina utilise aussi l’outil vidéo dans sa pratique avec certains publics et pour la réalisation de fictions et de documentaires.
En 2007, elle a rejoint la Compagnie des Châteaux de Sable, avec laquelle elle a participé à la création de plusieurs spectacles («Longu’ Zoreilles, roi des embrouilles», «Poucette ou la Petite Fiancée», «Les Chaussettes de l’Archiduchesse»).

Mathilde Sene

 

Formée par Brigitte Froget en danse Jazz, elle prend aussi des cours de danse contemporaine avec Anne Raymond, de danse classique avec Julie Busato et travaille l’improvisation et la création dans divers ateliers chorégraphiques. Elle débute le théâtre au lycée, intègre l'association Le Point du Jour, passe un DEUG arts et spectacles puis se forme professionnellement à l’EDT91, dirigée par Christian Jéhanin, où elle obtient son Diplôme d’Études Théâtrales.
Elle intervient au sein de cette même école depuis 2008 où elle travaille avec les élèves de CEPIT sur le corps du comédien à travers la danse.
Elle donne des cours de théâtre au sein de collèges, MJC et diverses associations.

Elle joue pour la compagnie La DiVergée dans "ArtSinik", "Entre 3 pas et 1 regard", qu’elle écrit et met en scène, et "le Noël de Camille".
Elle rejoint la compagnie Les Châteaux de Sable avec Les Chaussettes de l’Archiduchesse en 2014.
Depuis 2010 elle oscille entre la France et le Sénégal où elle se forme en danse Africaine. Elle entre à l’Ecole des Sables de Toubab Dialaw en 2011, elle fait entre autre partie du groupe dirigé par Germaine Acogny sur la transmission de la barre technique du même nom.
Côté musique, elle commence par prendre des cours de chant au conservatoire du Mée sur Seine, fait ses premiers cachets avec du piano bar puis chante comme choriste pour le groupe Esthésie.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jacques Legrand