Compagnie des Châteaux de Sable
Compagnie des Châteaux de Sable

Poucette, ou la Petite Fiancée

L'Histoire

« Poucette ou la petite fiancée» est une libre adaptation du célèbre conte d’Andersen, « Poucette ».

C’est l’histoire d’une toute petite fille, vraiment minuscule, successivement enlevée par une chouette, Madame la Hulotte, qui voudrait en faire un joujou pour ses petits; par Monsieur Crapouno, le crapaud, qui la destine à épouser son fils Éloi; et enfin par Monsieur Vertigo, la libellule, qui se verrait bien l’épouser lui-même.

A l’issue de ces trois rencontres vraiment désagréables, Poucette est recueillie par Mademoiselle Souricette qui, après s’en être occupée comme de sa propre fille, se met en tête de la marier à Monsieur Taupe, qui est riche et qui possède une superbe pelisse noire...

Heureusement, Poucette rencontrera l’hirondelle blessée et piégée par le froid, qu’elle soignera et aidera à passer l’hiver, et qui, le moment venu, l’emmènera dans un pays merveilleux où elle trouvera son prince charmant... 

L'adaptation, la mise en scène...

Constuite à partir de l’histoire d’Andersen,
«
Poucette », la pièce prend quelques libertés avec le conte original. J’ai essayé de rester le plus simple possible ; le plus accessible aux enfants, même jeunes (à partir de 4 ans est l’objectif), en évitant en fuyant les clins d’œil, les « mots d’auteur », les seconds degrés.

Je n’ai pas non plus cherché le comique à tout prix. L’histoire de Poucette est parfois touchante, émouvante, et c’est ce qui en fait la poésie.

Le décor est constitué de cubes, que les comédiens disposent, en les empilant, en les tournant, en les retournant de différentes manières, selon ce qu’ils veulent évoquer (le jardin, la mare, la maison de Mademoiselle Souricette...).

Dans ce décor, inspiré des jeux de cubes qu’on offre aux très petits enfants, évoluent des marionnettes manipulées à vue, pour les personnages d’enfants, ou des comédiens masqués pour les personnages d’adultes.

Je voulais un spectacle très abouti sur le plan visuel, et dont les enfants garderont longtemps le souvenir. J’ai donc demandé à Julien Barthélemy, qui avait déjà effectué ce travail pour « Longu’ Zorei"es, roi des embroui"es », de réaliser les masques et les marionnettes.

Tous ces animaux (hulotte, crapaud, libellule, hanneton, souris, taupe...) sont habillés comme les femmes et les hommes du XIXème siècle. Nous nous sommes pour cela inspirés des illustrations que Granville réalisa pour les fables de la Fontaine.

Pour la musique, j’ai pioché dans le répertoire classique du XIXème (Mendelssohn, Schubert, Niels Gade...), auquel les enfants peuvent être particulièrement sensibles, pour peu qu’on le leur fasse écouter.

Quant à l’interprétation : Jouer un spectacle destiné au jeune public n’est pas très différent de jouer un spectacle pour les grandes personnes. Il s’agit, là encore de ressentir et de transmettre des émotions, de répéter de la même manière, avec les mêmes exigences. 

"Une variation de la célèbre histoire de Poucette, la petite fille, toute petite dans un univers bucolique, d'après le conte d'Andersen. La compagnie utilise plusieurs techniques différentes dans une même histoire. Tour à tour marionnettistes ou comédiens masqués, voire montreurs d'ombres chinoises. Les enfants entrent très vite dans cet univers  de personnages étranges qui déroute les adultes mais conquiert directement les petits n'ayant pas les mêmes repères culturels. Ils font très vite abstraction des manipulateurs et ne songent qu'à participer à l'histoire. Chaque apparition d'un nouveau personnage déclenche des éclats de rire des enfants alors que nous en admirons la réalisation. Un spectacle qui ne laisse indifférent aucun spectacteur." Le Pays Briard 04/2013

 


Quelques précisions...

Un spectacle écrit et mis en scène par Jacques Legrand-Joly,

avec : Hélène Bénard, Sélina Casati, Mickaël Durard.

Marionnettes : Julien Barthélemy
Fabrication des Décors : Jean-Bruno Castelain

Ilustration des décors : Claudine Bellorini

Costumes : Véronica Prouvé

Création lumières : Jean-Bruno Castelain

Affiche : Noëlle Masson 

 

Public : enfants à partir de 4 ans (maternels et primaires)

Durée 55 minutes

Espace scénique : 6m x 5m

 


Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jacques Legrand